Un avocat, blogueur des droits de l’homme vietnamien arbitrairement détenu depuis un an

Viet Tan

16 décembre 2016

Le gouvernement vietnamien doit immédiatement et inconditionnellement relâcher l’avocat, blogueur des droits de l’homme, Nguyen Van Dai qui est arbitrairement détenu depuis un an sans accès à une représentation légale ou information quant au procès à venir.

Nguyen Van Dai a été arrêté le 16 décembre 2015, poursuivis pour « conduite de propagande contre l’Etat » sous l’article 88 du Code Pénal vietnamien. Les autorités vietnamiennes continuent de garder le silence quant au processus d’investigation, sans aucun signe de son procès. De plus, les droits de visite n’ont pas été accordés, ni à sa femme ni à son avocat. Les autorités vietnamiennes continuent à rester silencieuses quant au processus d’investigation, sans signe de son procès. En outre, ni on n’a accordé, ni ses avocats des droits de visite à sa femme.

Le jour de son arrestation, Nguyen Van Dai a été arrêté par la police tandis qu’il était en chemin pour rencontrer la délégation de l’Union Européenne participant au dialogue des droits de l’homme bilatéral avec Hanoï. Son collègue, Le Thu Ha a été arrêté en même temps sous la même charge et a été tenu au secret depuis.

Avocat de longue date pour les droits de l’homme et les libertés fondamentales, Nguyen Van Dai avait été physiquement attaqué par des voyous dans la province de Nghe, après avoir organisé un atelier de sensibilisation des droits de l’homme.

Nguyen Van Dai a cofondé le Comité des Droits de l’homme du Vietnam qui vise à promouvoir l’éducation sur des droits civils et légaux. Il a voyagé à travers le pays pour former de jeunes étudiants en droit et des défenseurs de droits de l’homme sur les reportages de droits de l’homme. Il a aussi cofondé la Fraternité pour la Démocratie en 2013 pour soutenir la mobilisation civique.

Il a été précédemment emprisonné pendant quatre ans conformément à l’Article 88 et a été libéré sous quatre ans d’assignation à domicile en mars 2011, et interdit de pratiquer la loi. Il a éprouvé une surveillance continue, un harcèlement et des attaques physiques.

Le gouvernement vietnamien a détenu Nguyen Van Dai dans le cadre d’une répression généralisée à l’encontre des blogueurs et activistes pour avoir exposé leurs visions politiques. Beaucoup d’activistes – incluant Dr Ho Huy Hai, Nguyen Huu Quoc Duy, Nguyen Huu Thien An et Nguyen Ngoc Nhu Quynh – ont aussi été accusés de « propagande ».

Une coalition d’organisations dont Lawyers for Lawyers, Media Legal Defence Initiative, Lawyers’ Rights Watch Canada, PEN International et Viet Tan ont récemment soumis une pétition au United Nations Working Group on Arbitrary Detention (UNWGAD) à propos du cas de Nguyen Van Dai. La pétition demande à l’UNWGAD d’émettre l’avis que l’arrestation et la détention du journaliste sont arbitraires puisqu’ils sont le résultat de l’exercice de Nguyen Van Dai et de recommander sa libération immédiate et inconditionnelle.

Le gouvernement vietnamien doit immédiatement relâcher Nguyen Van Dai et rétablir ses droits politiques et civils, dont son habilité à pratiquer la loi.

Electronic Frontier Foundation (EFF)
Eva Galperin
Senior Policy Analyst
eva@eff.org

English PEN
Cat Lucas
Writers at Risk Programme Manager
cat@englishpen.org

Lawyers for Lawyers (L4L)
Adrie van de Streek
Executive Director
info@lawyersforlawyers.nl

Lawyers’ Rights Watch Canada (LRWC)
Gail Davidson
Executive Director
lrwc@portal.ca

Media Legal Defence Initiative (MLDI)
Padraig Hughes
Legal Director
padraig.hughes@mediadefence.org

Reporters sans frontières (RSF)
Benjamin Ismaïl
Head of Asia-Pacific Desk
asie@rsf.org

Viet Tan
Duy Hoang
Spokesperson
dhoang@viettan.org

PDF - 643.9 ko
Nguyen Vai Dai - avocat et blogueur arbitrairement detenu depuis un an (pdf)