Héroïsme ordinaire au Vietnam

Yves Daoudal|04/10/2014|Forum|

3 octobre 2014

Antoine Dau Van Duong, 26 ans, a été libéré. En prison depuis trois ans, il a été torturé et a failli être tué à plusieurs reprises. « Je suis content d’être toujours en vie », a-t-il dit, en promettant de continuer de se battre…

Antoine Dau Van Duong avait été arrêté en même temps que trois autres militants catholiques en mai 2012, et condamné à trois ans et demi de prison pour « propagande contre l’Etat », parce qu’il participait activement à diverses activités caritatives (notamment contre l’avortement)… officiellement pour avoir distribué une brochure réclamant la démocratie.

Dans sa prison, raconte-t-il, les gardiens permettaient aux autres détenus de le frapper entre 10 heures du soir et 4 heures du matin. « Je remercie Dieu d’être toujours sur mes jambes. J’aurais pu mourir alors. J’avais terriblement mal, mais j’ai continué de prier et je me suis rétabli. » Ensuite il a été transféré dans une autre prison, dans une cellule avec des trafiquants de drogue, des voleurs et des assassins. Les gardiens saisirent sa Bible en espérant le démoraliser, mais il fit une grève de la faim jusqu’à ce qu’on la lui rende.

Finalement, les autorités ont décidé de le libérer avant qu’il ait purgé toute sa peine, parce qu’il était pleinement « rééduqué ». « En réalité, je ne suis pas du tout rééduqué », dit-il ouvertement, en annonçant qu’il va reprendre ses activités…

Source : Le blog d’Yves Daoudal