Neuf militants jugés pour patriotisme

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
JPEG - 11.9 ko

Viet Tan – Parti pour la Réforme du Viêt Nam
BP 203 – 75624 Paris Cedex 13 – FRANCE ;
Tél : +33 (0) 1 5630 9612 – Email : media@viettan.org

****

Contacts :
- M. Nguyen Ngoc Binh : +33 (0) 6 6379 9256

Communiqué de presse du 6 octobre 2009

Neuf militants jugés pour patriotisme

Neuf militants pour la démocratie seront jugés au Vietnam cette semaine, pour « propagande contre l’État socialiste ». Ces militants ont publié des articles sur Internet défendant la souveraineté territoriale du pays et accroché des banderoles demandant le respect des droits de l’homme et la démocratie multipartite pour le Vietnam.

Initialement, la date de leur procès était fixée en septembre. A la dernière minute, les autorités vietnamiennes ont reporté les audiences pour éviter qu’un procès politique ne se déroule alors que son président, Nguyen Minh Triet, participait à l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies à New York.

Contrairement à la loi vietnamienne, les autorités judiciaires n’ont pas officiellement notifié aux familles des accusés la nouvelle date du procès. Au lieu de cela, elles ont envoyé aux familles plusieurs citations à comparaître comme témoins de l’accusation.

Viet Tan confirme que :

    • MM Tran Duc Thach (poète), Vu Hung (professeur de lycée) et Pham Van Troi (ingénieur) seront respectivement jugés à Hanoi les 6, 7 et 8 octobre 2009.

    • MM Nguyen Xuan Nghia (écrivain), Ngo Quynh (étudiant), Nguyen Manh Son (retraité, ancien membre du parti communiste), Nguyen Van Tinh (essayiste), Nguyen Van Tuc (militant des droits fonciers), et Nguyen Kim Nhan (électricien) seront jugés à Hai Phong, le 8 octobre, 2009.

Les neuf militants de la démocratie ont été arrêtés en septembre 2008. A cette date, la cyber-dissidente Pham Thanh Nghien a également été arrêtée. Elle est détenue depuis plus d’un an sans inculpation officielle.

Les procès politiques vont se dérouler cette semaine alors que le Vietnam vient de prendre la présidence du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Le régime de Hanoi doit répondre à la communauté internationale de la persécution des citoyens qui ont exprimé pacifiquement leurs opinions politiques, un acte qui est en violation directe avec la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Et pour le peuple vietnamien, le Parti Communiste Vietnamien doit expliquer pourquoi plaider pour la souveraineté vietnamienne sur les îles Paracel et Spratly est considéré comme un crime.

###

PDF - 100.7 ko

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Share on print

Derniers articles