Un réseau malveillant cible la société civile vietnamienne : Facebook doit prendre des mesures

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Share on print

Alerte Viet Tan

28 octobre 2022

Depuis le 20 octobre environ, un réseau sophistiqué de faux comptes Facebook a inondé la section des commentaires d’utilisateurs Facebook vietnamiens connus.

Des dizaines de militants ont signalé que leurs comptes Facebook avaient été inondés de messages répétitifs provenant d’utilisateurs inconnus. Les victimes de ces attaques de faux comptes robots ont dû privatiser leurs comptes pour éviter le spam.

De nombreuses pages Facebook comptant plus d’un million d’adeptes – dont Viet Tan et les pages en vietnamien de Radio Free Asia et Voice of America – ont également été visées. Le seul point commun entre tous les comptes/pages Facebook visés est qu’ils appartiennent à des militants et à des médias indépendants.

Rédigés en vietnamien, les messages de spam prétendent à tort que Viet Tan a abandonné en Thaïlande l’un de ses membres qui demandait l’asile politique. Deux messages courants (traduits en français) étaient : “Les dirigeants de Viet Tan doivent aider M. Ke à résoudre son problème d’exil” et “Viet Tan l’a laissé quitter la Thaïlande, rendez à M. Ke ce qui lui est dû”.

Depuis le 28 octobre, les attaques de faux comptes robots se poursuivent apparemment sans blocage, même si de nombreux utilisateurs ciblés ont essayé de signaler les abus. Il n’est pas clair si Meta surveille le problème ou prend des mesures.

En 2021, la lanceuse d’alerte Frances Haugen a révélé que les dirigeants de Facebook étaient au courant de l’existence de “réseaux malveillants” au Vietnam, responsables de dommages sociaux, de signalements massifs et de brigandages. Selon des documents internes de Facebook, l’entreprise avait une “conviction moyenne/forte” dans le fait que ces activités étaient commandées et dirigées par des entités gouvernementales et militaires vietnamiennes. L’un des documents internes de l’entreprise mentionne également l’existence de 15 millions de faux comptes au Viêt Nam.

Ces dernières années, des “manipulateurs d’opinion” (du luan vien) coordonnés par les autorités vietnamiennes ont diffusé des informations erronées sur les comptes Facebook des groupes de la société civile vietnamienne. Ces trolls du gouvernement sont également connus pour signaler faussement des contenus pour qu’ils soient supprimés et pour proférer des menaces physiques.

Viet Tan exige à Meta de prendre des mesures immédiates pour supprimer les faux comptes, fermer les réseaux malveillants et garantir une plateforme sûre.

Exemples de spam visant la société civile vietnamienne :

Traduction : Les dirigeants de Viet Tan doivent aider M. Ke à résoudre son statut d’exilé.
Traduction : Viet Tan le laisse quitter la Thaïlande, donnez à M. Ke ce qui lui revient.
Autres extraits de messages de spam
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Share on print

Derniers articles