Déclaration de la porte-parole sur la condamnation de militants des droits de l’homme au Viêt Nam

EEAS|06/04/2018|Actualités|

5 avril 2018

Les peines prononcées aujourd’hui à l’encontre de M. Nguyen Van Dai, de Mme Le Thu Ha et de MM. Pham Van Troi, Nguyen Trung Ton, Nguyen Bac Truyen et Truong Minh Duc dans le cadre d’une large application des dispositions du code pénal relatives à la sécurité nationale marquent la poursuite de l’évolution négative observée au Viêt Nam, s’agissant des procès et des condamnations dont les militants des droits de l’homme et les blogueurs font l’objet dans ce pays.

Les intéressés ont défendu pacifiquement la promotion et la protection de droits humains garantis par la Constitution vietnamienne, la Déclaration universelle des droits de l’homme et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Leur condamnation constitue une violation directe de ces obligations internationales, auxquelles le Viêt Nam a lui-même souscrit, et dont l’Union européenne attend le respect plein et entier.

L’Union européenne est fermement attachée à la protection des défenseurs des droits de l’homme dans le monde entier. Nous continuerons à suivre l’évolution des choses et à coopérer avec les autorités et l’ensemble des acteurs concernés afin d’améliorer la situation des droits de l’homme au Viêt Nam.

Source : EEAS