Trois activistes pro-démocratie, dont un citoyen australien, condamnés au Vietnam pour « terrorisme »

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Share on print

11 novembre 2019

Lors d’un bref procès, les autorités vietnamiennes ont condamné Tran Van Quyen, Nguyen Van Vien et l’Australien Chau Van Kham à des peines allant de 10 à 12 ans de prison ferme pour « terrorisme ». Le verdict arbitraire d’aujourd’hui confirme que les procès au Vietnam sont un simulacre de justice.

Après presque un an de détention arbitraire, des aveux obtenus par la contrainte et un accès aux dossiers accordé aux avocats seulement 18 jours avant le procès, les autorités vietnamiennes n’ont présenté aucun élément de preuve indiquant que les trois activistes se sont livrés à des activités « terroristes ».

Do Hoang Diem, président de Viet Tan, a déclaré : «Chau Van Kham s’est rendu au Vietnam pour une enquête de terrain sur la situation des droits de l’homme dans le pays. Nguyen Van Vien et Tran Van Quyen sont des activistes pacifiques. Nous mettons au défi le gouvernement vietnamien de fournir toute preuve les liant au ‘terrorisme’. Les autorités vietnamiennes criminalisent la défense des droits humains ».

Le verdict d’aujourd’hui remet en question la légitimité du Vietnam communiste et l’Australie, les États-Unis ou tout pays respectueux des lois doivent se demander s’ils peuvent forger un partenariat économique ou de sécurité durable avec Hanoi.

Depuis 2017, les autorités vietnamiennes ont arrêté des dizaines de blogueurs et de défenseurs des droits humains dans le cadre d’une répression sans précédent de la liberté d’expression. La publication de contenu sur Facebook, la participation à des manifestations pacifiques et la promotion de la démocratie ont toutes été considérées comme des menaces à la sécurité nationale. Le procès à huis clos qui a eu lieu aujourd’hui constitue une violation du droit international et montre à quel point le gouvernement vietnamien applique des accusations sans fondement pour faire taire les militants pacifiques.

Avec des membres au Vietnam et dans le monde entier, Viet Tan plaide pour la justice sociale et le changement démocratique par des moyens pacifiques.

Viet Tan demande la libération immédiate et inconditionnelle de tous les prisonniers politiques et continuera de souligner les violations des droits de l’homme perpétrées par le gouvernement vietnamien.

Contact: Dr. Phong Nguyen +61 487 193 896

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Share on print

Derniers articles